Tout sur les clignotants pour la moto

Clignotant scooter

clignotant-moto-1.jpgclignotant-moto-3.jpgclignotant-moto-4.jpgclignotant-moto-5.jpgclignotant-moto-6.jpg

Clignotant scooter

Il n’y a plus aucun doute, le clignotant scooter est une obligation. En plus d’être un moyen de définition de la direction, et en vertu de toutes ses fonctionnalités, le clignotant est en plus bien accueilli et recommandé par la loi. L’article R313-14 du Code de la route modifié en date du 28 octobre 2008, par le décret nº 2008-1095 et plus précisément son article nº 07 stipule en effet que tout cyclomoteur peut effectivement être muni de clignotants ou feux indicateurs de direction.

Comment choisir son clignotant scooter?

Bien choisir son clignotant scooter est avant tout une question d’expérience. Il est bon tout d’abord de demander conseil à des spécialistes, à des motards ou scootéristes de longue date. Ces derniers ont souvent une expérience avec les clignotants, et peuvent distinguer les modèles et leur durabilité. Ceci est aussi important, car le choix en matière de clignotants est très varié, et suscite hésitation et embrouillement. À défaut de spécialiste à disposition, quelques recommandations sont souvent utiles, et quelques critères sont aussi à vérifier. Tout d’abord, le clignotant scooter doit absolument répondre aux exigences de la loi, ceux-là aussi décrits dans la liste des infractions de troisième classe. En effet, un défaut d’éclairage peut amener à une infraction de 3e classe allant jusqu’à 68 euros. Le véhicule doit être ainsi, et afin d’éviter ce type de contravention, disposer de deux clignotants avant et arrière. À l’avant le clignotant se présente sous forme de feu de croisement et de feu de route. Et à l’arrière, celui-ci présente le feu d’arrêt, et un éclairage d’immatriculation permettant de lire à distance de 20 mètres ainsi qu’un catadioptre non triangulaire. Votre clignotant répond aux exigences imposées par la loi? Choisissez alors votre modèle, en vérifiant l’aspect technique.

Les ampoules du clignotant scooter doivent premièrement convenir au voltage fourni par la centrale électrique. Si le voltage est grand et que la capacité de l’ampoule ne l’est pas, les ampoules risquent de s’abimer sans même avoir servi. Si au contraire, le courant électrique fourni par la centrale électrique du scooter est moins grand que celui du clignotant, alors celui-ci risque de ne pas s’allumer. Choisissez les ampoules qui conviennent au courant que vous avez, et donc celles compatibles avec la centrale électrique. Assurez-vous d’avoir un clignotant normal, demandez dans le cas échéant s’il faudrait rajouter un relais. Enfin, vérifiez encore une fois si les clignotants sont homologués, les contrôles des forces de l’ordre sont souvent très méticuleux, ceux-là vous le savez sans doute, sont d’une nature scrupuleuse, surtout concernant les engins circulants.

Comment monter et remonter des clignotants scooters?

Avant de démonter et de remonter un clignotant scooter, il faudrait savoir que pour la plupart des clignotants, un nouveau clignotant clignote plus fort et plus rapidement qu’un ancien. Faute ou grâce à sa capacité, et son état plus neuf, celui-ci est plus intense. La première étape est de préparer votre matériel. Tout d’abord, il est important de greffer des cosses représentant ce que l’on appellerait une fiche banane. Celle-ci n’est autre qu’une connectique que vous pourriez trouver au niveau de magasins spécialisés. Il sera possible à ce moment-là de rebrancher des clignotants munis de leur fiche banane au niveau de la centrale. N’oubliez pas toutefois de différencier les clignotants avant et arrière. Ces deux-là sont bien différents quand bien leur ressemblance. Les clignotants ainsi vissés, il est temps de prendre soin de sa connectique. Pensez à bien la protéger de l’humidité et des arrachements. Pour conclure, le clignotant scooter est très utile et son remontage n’est pas réservé à des spécialistes. Cela dit il faut vérifier souvent ses clignotants, car différents de ceux d’une voiture, ces clignotants et en cas de dysfonctionnement n’avertissent pas directement leur conducteur.

Faites-nous part de vos commentaires ou questions